Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Margot Thieux

  • Margot Thieux
  • Sage-Femme Expert (er).Chevalier de la Légion d'Honneur.  
 Sociétaire des gens de lettres
 "Géomancie : La Terre Vous Parle" -ed: Véga 
 Bienvenue Individuel-Groupe Dimanche inclus.
Montigny le Gannelon 28220
  • Sage-Femme Expert (er).Chevalier de la Légion d'Honneur. Sociétaire des gens de lettres "Géomancie : La Terre Vous Parle" -ed: Véga Bienvenue Individuel-Groupe Dimanche inclus. Montigny le Gannelon 28220

GEOMANCIE ONOMANTIQUE

 

Géomancie : "La Terre Vous Parle"

 

 

 

La Géomancie décrypte les aspects les plus complexes de nos interrogations.

 

Cette pratique est d'une exceptionnelle puissance.

 

Elle est aussi un étonnant outil de développement personnel.

 

La démarche est simple, précise, d'application immédiate.

 

Opérer les choix les meilleurs, c'est ce qui est proposé par Seize Figures Divinatoires.

 

Découvrir,  Assembler,  Décoder  les  Messages,

La  Réponse  est  Là  en  sa  Réalité  Surprenante.

Recherche

Pages

31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 08:03

Encore quelques jours à Figeac en internat...Je ne le sais pas encore.       Un jour de sortie d'internat, en permission je me suis retrouvée avec mon frère chez notre mère, j'entends "Partez il va y avoir une rafle, partez, partez vite "  c'est ce que crie une femme échevelée, en tablier dans le sentier en face de la maison. Maman : -Partez mes enfants "ils" sont là, vous savez où aller- "Maman viens avec nous ! Ne reste pas ! " J'éprouve une crainte folle pour elle, je veux qu'elle quitte la maison, je veux qu'elle vienne sinon "ils" vont la prendre. Elle ne vient pas. Elle refuse de venir. Je la hais tellement pour ça. Nous fuyons seuls mon frère 11 ans et moi 7.J'ai oublié ma collection de timbres " viens allons chercher ma collection ! " Mon frère se retourne, il hésite, me tire par la main -non nous n'avons pas le droit ! Collection de timbres jamais retrouvée, jamais recommencée. Mais j'aime les timbres. nous courrons chez Madame Angelergues ma marraine. Elle nous fait des frites, ça nous en fait 7 chacun. Un régal ...mais ce n'est pas beaucoup Marraine. Marraine parle d'huile qu'elle n'a pas. La Rafle est finie. Ma mère pas prise. Je  retourne à Jeanne d'Arc.

Une fois par semaine je participe aux réunions des ÂMES VAILLANTES". Quand la cheftaine appelle  -Âmes Vaillantes-!  nous répondons "UNIES" en glissant le côté de la main droite sur notre ventre de gauche à droite, et on laisse tomber notre bras bien contre notre jupe bleu-marine, la mienne est faite avec un pantalon retourné devenu trop petit de mon frère, elle tient bien avec ses bretelles sur mon corsage blanc. Mon Dieu comme je suis heureuse ! ÂME VAILLANTE, je suis vaillante et courageuse ! Nous apprenons à nous dévouer. L'amour vient aux enfants.

 Là,  j'ai forgé ma foi en la vie j'ai promis d'être droite, juste et équitable, de faire tout pour tous. Surtout les plus faibles. Je regarde avec envie les "JEANNETTES", plus grandes en espérant l'être un jour, leur chemisier bleu-ciel, l'écusson qu'elles portent nous différencient. Être GUIDE, c'est vraiment donner l'exemple. Je veux être Guide quand je serai grande.

Alors que j'étais chez les "Âmes Vaillantes" j'ai fait un camp de jeunesse à Bonaguil près de Cahors. Bonaguil -bonne aiguille-et son château en ruines que nous visitons. Ce qui était la chambre de la fille du château me fait mal, c'est tout petit et très froid; comme elle a du être malheureuse ! Comme moi.                                                                                                     Les Âmes Vaillantes chantons : "Catherine était chrétienne bidiboum boum boum, bidiboum boum boum, Catherine était chrétienne son père ne l'était pas son père, son père, son père ne l'était pas"  Comme moi Papa. A Bonaguil  nous sommes invitées chez Marguerite Moréno, je suis  surprise de voir son lit tout en bois, très haut, je me demande comment elle fait pour y monter. Elle nous dit que nous pouvons nous y asseoir. Hum ! Je lui ai dit avoir vu son film "Les Misérables" elle a nommé Victor Hugo. Elle portait une  capeline, devant nous dans le parc elle s'est mise à déclamer. sa voix était impressionnante, presque trop forte. J'ai regardé autour de moi pour savoir d'où ça venait...ça venait de partout. Après la guerre j'ai su que  Marguerite Moréno interprète de "la Thénardier" était juive. "Ils" ne l'ont pas prise. Harry Baur interprète de Jean Valjean était baptisé catholique, mais juif aussi. "Ils" l'ont pris, jeté en prison, torturé, rendu agonisant. 

Dans cette colonie de vacances, nous faisons la vaisselle de nos assiettes en fer. Celles qui lavent me disent de bien essuyer, elles trempent les assiettes et la monitrice s'aperçoit que même en essuyant bien fort elles restent sales, elles disent... -C'est à cause de toi, juive, tu es juive tu n'avais qu'à bien essuyer. Je suis allée voir la responsable en lui disant l'insulte...que j'étais baptisée Catholique. Pas juive. Dénoncée ? PEUR.

Lors de cette colonie de vacances je me rabaisse pour pouvoir jouer avec les autres fillettes. Elles se mettent sous la robe un ballon, rient et ne veulent pas de moi trop jeune. Pour être acceptée dans leur groupe, pour ne pas être -seule- je me suis salie, et je le ressens vivement - Je sais ce que vous  faites, c'est  quand  la  dame  attend  un  bébé. "Elle sait,  elle  sait !" - Admise ! Je vis ma lâcheté de ce jour. Mais je ne joue pas à ça.

De retour je peux avec ma mère chanter. Elle s'installe au piano. Le chant qui me plaît le plus et m'intrigue à la fois c'est  "La Tour Prends Garde" et son énigmatique question "qu'est-ce qui passe ici si tard Compagnon de la Marjolaine...pourquoi ils passent si tard et pas avant ?" J'avais l'impression que c'était moi à la recherche d'un important secret. Mon frère adore "Compère Guilleri" . Valses de Strauss, valses de Vienne je me mettais à danser. maman chante aussi en Allemand les chants de son enfance. Elle m'a appris le "jeu du moulin", de poser des pommes avec la peau sur la cuisinière et ça sent si bon.

Les  rares  nuits  où  nous  dormons  à  la  maison  mon  frère  fait  crisser des papiers le long du lit et dit "écoute ce  sont les  allemands  qui sont là" Parfois il  me  frappe, il  dit  que  si  je  crie  il me dénonce aux allemands.   Je dois faire  "Résistance". Il est interne au collège Champollion.                 Papa ? pas là.

Je retourne à l'internat "Jeanne d'Arc", difficile de lacer ses chaussures, faire son lit, de l'apprentissage à peler des pommes de terre en robe des champs au réfectoire. Les internes on a une boite "en bois" pour y mettre des provisions quand nos familles nous en donnent lors de permissions. Je ne la ferme pas à clef parce que je sais que des petites filles n'en ont pas, elles savent qu'elles peuvent se servir dans la mienne. Une fois elles ont tout pris d'un seul coup. J'ai par la suite fermé à clef.

Un jour je me prépare dans la Chapelle pour passer à mon tour à confesse L'archiprêtre Lacroix qui m'a baptisée sort vivement du confessionnal avec sa chasuble blanche brodée. Il s'approche de moi très en colère en me disant que je bavarde, que je dois me taire.-Ce n'est pas moi ! Et tu mens ! Surtout toi ! La violence de l'injustice me saisit : Surtout moi ? Alors même lui : Juif encore ! J'adore aller à la messe, c'est un péché mortel si on n' y va pas. Il y a aussi de péchés véniels moins graves mais il ne faut pas faire de péchés.J'aime toutes les prières surtout celles de l'Acte de Contrition...Mea Culpa, mea culpa, mea maxima culpa, c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute en se frappant le cœur à trois reprises avec le poing fermé de la main. Je ne frappe pas fort. Le geste me plaît beaucoup. Le latin aussi. Au moment de l'Elévation, quand le prêtre officie il faut baisser la tête. Je regarde quand même un petit peu. Peut-être que Jésus se montre. Je suis baptisée je n'irai pas aux limbes.

Bonsoir ma très chère Margot,

J'ai lu avec attention le troisième article de ton blog et je me dis encore et encore, quelle horreur que de se sentir ainsi traquée comme une bête, la peur au ventre sous prétexte que l'on soit née juif. Quel émouvant témoignage transmis par les yeux et le vécu d'un enfant !

Je t'embrasse bien fort et t'adresse toute mon affection. Pr. d'Université

4 ème partie en cours

Partager cet article

Repost 0

commentaires